Promenades imaginaires au musée d’Orsay:Marie et le terrible M. Degas

Informations sur l'événement
Date: 9 novembre 2020
Heure de début: 08:00
Détails

A défaut d’admirer les œuvres avec les yeux, découvrez-les avec les oreilles !

Le Musée propose une série de « Promenades imaginaires » autour d’œuvres phares . Des tableaux choisis et des histoires imaginées par l’auteure Béatrice Fontanel.
Les yeux fermés, en route pour un voyage dans le temps… avec Degas, Berthe Morisot, Georges Seurat. Auguste Renoir,..

Ces promenades imaginaires ont reçu le soutien du Centre National du Livre.

En route pour le 19ème siècle avec la petite danseuse de Degas. Marie vous raconte ses séances de poses !

 

Sa première sortie dans le grand monde provoqua le scandale. C’était en 1881, au Salon des Indépendants à Paris. Degas avait traîné, elle était en retard, était arrivée deux semaines après l’ouverture du Salon. Et dans quel accoutrement: une statue de cire, mais vêtue d’un vrai tutu, de vrais chaussons et d’un vrai ruban noué dans de vrais cheveux – un mélange de matières d’une modernité radicale. Elle était petite – 1 mètre! Mais elle narguait le public,  juchée sur son socle nappé d’audacieux satin, sous une cloche de verre, les yeux mi-clos, l’air absent, nonchalant, ou méprisant – on n’était pas bien sûr.

Bref, un vrai scandale. Quand Degas rapportera chez lui sa Petite Danseuse, quasi plus personne ne la verra pendant plus de trente ans, même si sa réputation était établie. Ce n’est qu’après la mort du peintre, en 1917, que le fondeur Hébrard la récupérera parmi d’autres statuettes de cire et en tirera 22 bronzes, aujourd’hui dans les musées de Washington, Copenhague ou Paris.

En diffusion

Titre

Artiste

Background